PROPOS

 

 

Les Chants d’utopie sont des petites épopées mêlant l’histoire au mythe. Ils chantent l’émancipation universelle à travers une flopée de tentatives personnelles. Ils veulent honorer le moindre élan hors des ténèbres.

Les personnages sont tirés de notre histoire : Dante Alighieri, Johann Gutenberg, Antônio Conselheiro, Sergueï Essenine, Voltairine de Cleyre, Elif Shafak... Chacun se trouve cependant « utopisé » : ses souhaits, ses rêves, ses espérances, ses élans vers le mieux, sont poussés tant que possible jusqu’au bout.

Chaque Chant prend pour lieu un pays différent chaque fois – à ce jour : France, Grèce, Allemagne, Italie, Argentine, Turquie, Russie, Espagne, Israël, États-Unis d’Amérique, Égypte, Brésil, Hollande, Pologne...

La pensée de l’espérance, du paradis, du meilleur, est mêlée à la pensée de la catastrophe, du cataclysme, du pire. Les germes d’utopie se trouvent en tout temps et partout. Des Chants sont situés dans notre temps, temps arriéré préhistorique d’animaux hominidés ; d’autres Chants en utopie, temps des humains ; d’autres encore imaginent le passage de l’un vers l’autre.

Dans chaque Chant écrit en prose se mêlent récit, discours, vers, philosophie, politique, religion, biologie, physique… le tout dans l’imagination d’un autre monde. Le langage est travaillé par l’ancien et le nouveau. Archaïsmes et néologismes génèrent – régénèrent – le dépaysement.

Imaginée en 2001, l’écriture des Chants dutopie ne cessera probablement qu’à la mort de l’auteur.

 

 

 

Brice Bonfanti (2012) Brouillons du Chant d'Elif.JPG
Brice Bonfanti (2008) Brouillons du Chant II. Artefius
Brice Bonfanti